Accueil Base de données Indicateurs Haute eau annuelle, 2070-2100

Exclusion of liability

This translation is generated by eTranslation, a machine translation tool provided by the European Commission.

Website experience degraded
We are currently facing a technical issue with the website which affects the display of data. The full functionality will be restored as soon as possible. We appreciate your understanding. If you have any questions or issues, please contact EEA Helpdesk (helpdesk@eea.europa.eu).

Haute eau annuelle, 2070-2100

Background Information

Contexte L’indice annuel le plus élevé de l’eau permet de mieux comprendre l’hydrodynamique côtière européenne sous l’impact du changement climatique. Il apporte une valeur ajoutée à divers secteurs côtiers et à des études telles que le port, le transport maritime et la gestion côtière, avec un recul particulier aux inondations côtières.

Définition La variation prévue de l’eau la plus élevée annuelle (m) est calculée par rapport à la moyenne annuelle des plus hauts niveaux d’eau au cours de la période historique allant de 1977 à 2005. La dynamique des marées, les données sur le changement du niveau de la mer à partir des modèles climatiques et les changements à grande échelle à long terme de la hauteur des terres dus au rebond post-glaciaire sont pris en compte dans le calcul de cet indice. Les ondes de tempête causées par le forçage atmosphérique ne sont pas prises en compte pour cet indice.

Sources de données Les données couvrent la période allant de 2070 à 2100 sur la base du scénario CMIP5 RCP4.5 avec des émissions moyennes de gaz à effet de serre.

L’indice est généré à l’aide du Global Tide and Surge Model (GTSM, Deltares) et du modèle Wave (WAM, ECMWF). Les champs de forçage à haute résolution pour le GTSM sont fournis par le modèle régional de l’Institut météorologique danois (HIRHAM5), qui est réduit à partir du modèle climatique mondial EC-EARTH.

Les simulations EC-EARTH ont utilisé des données provenant d’un ensemble de données relatif à la hauteur de la surface de la mer (SSH) qui tient compte des facteurs géophysiques du changement de SSH à long terme, tels que les changements aux calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique, l’expansion thermique de l’océan et l’ajustement isostatique glaciaire.

Étant donné que les projections de ces scénarios climatiques sont basées sur une combinaison unique des modèles climatiques régionaux et mondiaux, les utilisateurs de ces données devraient tenir compte du fait qu’il existe une sous-estimation inévitable de l’incertitude associée à cet ensemble de données.

Renseignements à l’appui Les données ont été recueillies pour le compte du Service des changements climatiques de Copernicus (C3S). De plus amples informations sur cet index peuvent être trouvées dans les ressources de documentation C3S du Climate Data Store.


Visualisation et navigation Le changement prévu de la plus haute eau annuelle est présenté pour la période future 2070-2100 selon le scénario CMIP5 RCP4.5 avec des émissions moyennes de gaz à effet de serre.

Des statistiques régionales sur le changement prévu de l’eau la plus élevée annuelle sont également disponibles via le bouton «Explorer en détail».

Visualisation and Navigation

Contexte L’indice annuel le plus élevé de l’eau permet de mieux comprendre l’hydrodynamique côtière européenne sous l’impact du changement climatique. Il apporte une valeur ajoutée à divers secteurs côtiers et à des études telles que le port, le transport maritime et la gestion côtière, avec un recul particulier aux inondations côtières.

Définition La variation prévue de l’eau la plus élevée annuelle (m) est calculée par rapport à la moyenne annuelle des plus hauts niveaux d’eau au cours de la période historique allant de 1977 à 2005. La dynamique des marées, les données sur le changement du niveau de la mer à partir des modèles climatiques et les changements à grande échelle à long terme de la hauteur des terres dus au rebond post-glaciaire sont pris en compte dans le calcul de cet indice. Les ondes de tempête causées par le forçage atmosphérique ne sont pas prises en compte pour cet indice.

Sources de données Les données couvrent la période allant de 2070 à 2100 sur la base du scénario CMIP5 RCP4.5 avec des émissions moyennes de gaz à effet de serre.

L’indice est généré à l’aide du Global Tide and Surge Model (GTSM, Deltares) et du modèle Wave (WAM, ECMWF). Les champs de forçage à haute résolution pour le GTSM sont fournis par le modèle régional de l’Institut météorologique danois (HIRHAM5), qui est réduit à partir du modèle climatique mondial EC-EARTH.

Les simulations EC-EARTH ont utilisé des données provenant d’un ensemble de données relatif à la hauteur de la surface de la mer (SSH) qui tient compte des facteurs géophysiques du changement de SSH à long terme, tels que les changements aux calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique, l’expansion thermique de l’océan et l’ajustement isostatique glaciaire.

Étant donné que les projections de ces scénarios climatiques sont basées sur une combinaison unique des modèles climatiques régionaux et mondiaux, les utilisateurs de ces données devraient tenir compte du fait qu’il existe une sous-estimation inévitable de l’incertitude associée à cet ensemble de données.

Renseignements à l’appui Les données ont été recueillies pour le compte du Service des changements climatiques de Copernicus (C3S). De plus amples informations sur cet index peuvent être trouvées dans les ressources de documentation C3S du Climate Data Store.


Visualisation et navigation Le changement prévu de la plus haute eau annuelle est présenté pour la période future 2070-2100 selon le scénario CMIP5 RCP4.5 avec des émissions moyennes de gaz à effet de serre.


Loading
Loading index...


Le contenu des pages de l'Explorateur européen de données climatiques est fourni par Copernicus Climate Change Service (C3S) mis en oeuvre par ECMWF. avertissement