Accueil Base de données Projets de recherche et de connaissance Réutilisation de l’eau non conventionnelle dans l’agriculture dans les pays du Moyen-Orient

Exclusion of liability

This translation is generated by eTranslation, a machine translation tool provided by the European Commission.

Website experience degraded
We are currently facing a technical issue with the website which affects the display of data. The full functionality will be restored as soon as possible. We appreciate your understanding. If you have any questions or issues, please contact EEA Helpdesk (helpdesk@eea.europa.eu).
Project

Réutilisation de l’eau non conventionnelle dans l’agriculture dans les pays du Moyen-Orient (MENAWARA)

Description:

Au cours des dernières décennies, la pression de l’eau a entraîné un écart croissant entre l’offre et la demande et une détérioration de la qualité des sources d’eau superficielle et souterraine dans la région méditerranéenne. Les pays méditerranéens sont toujours déchirés entre l’ancienne et la nouvelle politique de l’eau, et la pénurie d’eau n’est pas seulement liée à l’augmentation de la demande, mais aussi à la mauvaise infrastructure et aux mauvaises pratiques de gestion.

Les défis communs du projet MENAWARA consistent à fournir des ressources supplémentaires en recyclant le drainage et les eaux usées, en exploitant les pertes d’eau, en rationalisant les pratiques d’utilisation de l’eau et en établissant des modèles de gouvernance opérationnelle conformes aux plans nationaux et internationaux.

Le projet vise à améliorer l’accès à l’eau par le traitement des eaux usées à réutiliser comme irrigation complémentaire et à renforcer les capacités des institutions gouvernementales, des acteurs non étatiques opérant dans le secteur, des techniciens et des agriculteurs.

Le projet permettra de réduire le stress sur les sources d’eau douce et d’améliorer la qualité des eaux usées traitées dans l’agriculture. De nouveaux emplois seront créés en incrémentant la surface des terres fertiles équipées de solutions innovantes d’approvisionnement en eau. Le projet contribuera également à accroître l’acceptation par les agriculteurs de l’utilisation des eaux usées traitées, économisant ainsi les engrais et augmentant les profits.

Renseignements sur le projet

Mener

Centre de recherche sur la désertification, Italie

Les partenaires

Centre international d’études agronomiques méditerranéennes avancées — Institut agronomique méditerranéen de Bari, Italie;

Groupe de volontaires civils, Palestine;

Centre national de recherche et d’extension agricoles (Jordanie);

L’Utilitaire national de l’assainissement, Tunisi;

Centre de fondation pour les nouvelles technologies de l’eau, Espagne

Informations de référence

Sites Internet:

Publié dans Climate-ADAPT Mar 07 2023   -   Dernière modification dans Climate-ADAPT Mar 07 2023

Actions sur le document