Accueil Archives Les directeurs de l’OMS appellent à ajouter les maladies liées au climat et à la chaleur à l’ordre du jour de la COP 28

Exclusion of liability

This translation is generated by eTranslation, a machine translation tool provided by the European Commission.

Website experience degraded
We are currently facing a technical issue with the website which affects the display of data. The full functionality will be restored as soon as possible. We appreciate your understanding. If you have any questions or issues, please contact EEA Helpdesk (helpdesk@eea.europa.eu).

Les directeurs de l’OMS appellent à ajouter les maladies liées au climat et à la chaleur à l’ordre du jour de la COP 28

Les effets du changement climatique liés à la chaleur sont de plus en plus manifestes, tout comme leur coût humain en termes de décès et de maladies. Bente Mikkelsen et Maria Neira, directeurs de l’OMS chargés des maladies non transmissibles et de l’environnement, du changement climatique et de la santé, appellent à inscrire la prévention des maladies liées au climat et à la chaleur dans le programme de négociation officiel de la COP 28 — «pas seulement en marge».

Juillet 2023 a été le mois le plus chaud jamais enregistré à l’échelle mondiale, avec des impacts considérables sur la santé humaine. Une chaleur extrême peut entraîner une défaillance soudaine des organes et la mort. Le stress thermique chronique peut également déclencher ou exacerber plusieurs maladies non transmissibles (CDN) telles que les troubles rénaux, l’hypertension et les maladies cardiovasculaires et respiratoires, entraînant plus de décès prématurés. À côté de la chaleur, les phénomènes météorologiques extrêmes tels que les inondations et les tempêtes posent également des risques pour les personnes atteintes de MNT lorsque les services de santé de routine et l’accès à des médicaments vitaux sont perturbés. Le déplacement et les traumatismes après des conditions météorologiques extrêmes peuvent également exacerber les conditions de santé mentale. Pourtant, les maladies non transmissibles, comme celles résultant des tensions liées à la chaleur et au climat, n’ont pas encore été inscrites à l’ordre du jour de la 28e conférence des Nations unies sur le climat (COP28), qui doit s’ouvrir le 30 novembre à Dubaï, alors que ses hôtes s’étaient engagés à élever les problèmes de santé au sommet. Les directeurs de l’OMS pour les maladies non transmissibles et l’environnement, le changement climatique et la santé, Bente Mikkelsen et Maria Neira, exhortent maintenant à inscrire la prévention des maladies non transmissibles résultant de la chaleur et d’autres événements liés au climat à l’ordre du jour officiel des négociations de la COP 28.

Lisez toute l’ histoire ici.

Date: 12 Sep 2023