Accueil Archives La moitié des enfants en Europe et en Asie centrale exposés à une fréquence élevée de canicule seront tous d’ici à 2050.
Website experience degraded
We are currently facing a technical issue with the website which affects the display of data. The full functionality will be restored as soon as possible. We appreciate your understanding. If you have any questions or issues, please contact EEA Helpdesk (helpdesk@eea.europa.eu).

La moitié des enfants en Europe et en Asie centrale exposés à une fréquence élevée de canicule seront tous d’ici à 2050.

Selon une nouvelle note d’orientation de l’UNICEF, environ la moitié des 184 millions d’enfants en Europe et en Asie centrale sont exposés à une fréquence élevée de vagues de chaleur. Cela représente le double de la moyenne mondiale de 1 enfants sur 4 exposés à une fréquence élevée de canicule. D’ici à 2050, tous les enfants européens seraient exposés aux risques de fréquence élevée des vagues de chaleur.

Les nourrissons et les jeunes enfants souffrent le plus pendant les vagues de chaleur car leurs températures de base augmentent considérablement plus haut et plus vite que les adultes. Les vagues de chaleur affectent non seulement la santé des enfants, mais aussi leur capacité à se concentrer et à apprendre, mettant leur éducation en danger. Comme les adultes éprouvent de la chaleur différemment, les parents et les gardiens peuvent manquer les symptômes de maladie liée à la chaleur chez les enfants, mettant la santé des enfants à un risque supplémentaire, selon Beat the heat: protéger les enfants des vagues de chaleur en Europe et enAsie centrale, le nouveau briefing de l’UNICEF basé sur une analyse des données 2020 de 50 pays.

Lafréquence des vagues de chaleur devrait augmenter encore en Europe, tout comme l’exposition des enfants. Même un scénario conservateur de 1,7 °C de réchauffement climatique moyen (SSP1) exposera tous les enfants européens à une fréquence élevée de canicule* d’ici 2050. La multitude d’incidences négatives sur la santé actuelle et future de tant d’ enfants de la région doit inciter les gouvernements à investir dans des mesures d’atténuation du changement climatique et d’adaptation. Pour aider à protéger les enfants, l’UNICEF conseille:

  1. Investir dans les soins de santé primaires
  2. Investir dans les systèmes nationaux d’alerte rapide en matière de climat
  3. Adapter les services pour faire face aux impacts des vagues de chaleur
  4. Assurer un financement adéquat
  5. Doter les enfants d’une éducation et d’une formation

L’information peut être consultée sur le site Web de l’UNICEF.

 

*Haute fréquence de canicule: Où il y a en moyenne 4,5 vagues de chaleur ou plus par an.

Date: 01 Aug 2023