Accueil Base de données Études de cas Plan de canicule pour l’Angleterre

Exclusion of liability

This translation is generated by eTranslation, a machine translation tool provided by the European Commission.

Website experience degraded
The European Climate and Health Observatory is undergoing reconstruction until June 2024 to improve its performance. We apologise for any possible disturbance to the content and functionality of the platform.
Études de cas

Plan de canicule pour l’Angleterre

Plan de canicule pour l’Angleterre

En 2003, une vague de chaleur de 10 jours a causé plus de 2 000 décès excédentaires (contre les mêmes dates au cours des cinq années précédentes) au Royaume-Uni. En réponse, le plan de canicule pour l’Angleterre a été publié pour la première fois en 2014 et a depuis fait l’objet de mises à jour annuelles (la dernière mise à jour en mai 2016 n’a pas apporté de modifications à la version 2015 qui est donc encore valide). Le plan vise à protéger la population contre les dommages causés à la santé liés à la chaleur. Il vise à préparer, à alerter les gens et à prévenir les principaux effets évitables sur la santé pendant les périodes de chaleur sévère. Il permet une réaction structurée à cinq niveaux d’urgence (de la préparation à long terme à l’action de secours immédiat), suivi par un système de veille saisonnière de santé thermique. Le plan est un modèle pour les plans locaux appropriés de canicule. Bien que ce plan offre déjà des solutions pour le présent, il a été conçu en tenant compte du climat futur. L’augmentation attendue des vagues de chaleur et le besoin d’adaptation qui en résulte sont illustrés dans le document accessoire «Making the case: L’impact de la chaleur sur la santé — maintenant et à l’avenir», déclarant que «[...] à moins que nous ne prenions maintenant des mesures pour planifier les changements à plus long terme, nous ne serons pas préparés. En outre, celles-ci doivent être prises sur une base multi-agences [...]». Le plan suggère, par exemple, les axes d’adaptation suivants: I) les îlots de chaleur urbains, ii) les espaces verts pour les environnements frais, iii) l’isolation thermique des maisons, et iv) le refroidissement des installations sanitaires.

Description de l'étude de cas

Défis

Les vagues de chaleur, parmi les différents risques sanitaires imposés par le changement climatique, frappent particulièrement dans les régions où la population n’est ni habituée à des températures élevées ni ne s’y attend. Dans ces circonstances défavorables, le Royaume-Uni a fait face à environ 2 000 victimes de la vague de chaleur européenne de 2003. L’évaluation des risques liés au changement climatique au Royaume-Uni 2012 (UK CCRA 2012) estime une augmentation annuelle des décès liés à la chaleur allant jusqu’à 1 700 d’ici les années 2020; en outre, les auteurs du plan des vagues de chaleur suivent l’hypothèse du GIEC d’une augmentation très probable de la fréquence, de la durée et de l’intensité des vagues de chaleur. Les auteurs reconnaissent également les autres conclusions de l’ADRC selon lesquelles les vagues de chaleurpeuvent avoir une incidence particulière sur les groupes vulnérables comme les personnes âgées. Le sud-est de l’Angleterre est peut-être la région la plustouchée».

De même, les auteurs ont reconnu que l’ADRC avait indiqué qu’elle avait besoin d’une planification multi-agences et intersectorielle de l’adaptation, en supposant une incidence importante sur la santé et le bien-être d’autres secteurs comme l’environnement bâti ou l’agriculture. Les principaux défis pour améliorer la réponse future aux vagues de chaleur étaient donc les suivants:

  • traduire les prévisions météorologiques en codes régionaux d’alerte normalisés;
  • assurer une chaîne d’alerte rapide et claire entre les prévisions centrales et les intervenants locaux;
  • assurer une coopération coordonnée entre les différents prestataires de services de santé (y compris l’information appropriée du public pour une protection autonome).
Objectifs

Les objectifs du plan de canicule sont les suivants:

  • Planification stratégique: planification coordonnée à long terme et multi-agences (ce dernier faisant référence à un effort conjoint avec des experts extérieurs au secteur de la santé pour, par exemple, augmenter la capacité de refroidissement de l’environnement bâti).
  • Un système d’alerte et d’information saisonnier pour: (I) déclencher la réaction des services de santé nationaux, du gouvernement et du système de santé publique, ii) informer et conseiller les professionnels de la santé et des services sociaux; L’information sera à la fois préventive et tactique (sur la prévision d’une vague de chaleur sévère).
  • Vague de chaleur et préparation estivale. Les principales tâches sont les suivantes: accords sur les organismes chefs de file au niveau infranational, réduction de l’exposition à la chaleur intérieure, préparation du système de santé et de protection sociale.
Solutions

Les principales mesures mises en œuvre dans le cadre du plan de canicule pour l’Angleterre sont les suivantes:

  • Un système de veille thermique-santé: ce système d’alerte fonctionne du 1er juin au 15 septembre. Il reçoit des prévisions de température du bureau météorologique national. Les niveaux d’alerte vont de 0 (planification à long terme tout au long de l’année) à 4 (urgence nationale: les impacts thermiques s’étendent au-delà du secteur de la santé, selon un jugement intersectoriel national). Les alertes intermédiaires (niveaux 2 et 3) sont émises au-dessus de 30 et 15 °C (jour et nuit, respectivement), le seuil variant au niveau régional. Bien que la surveillance de la santé thermique soit opérationnelle, Public Health England (PHE) surveille les principaux résultats de la surveillance syndromique en temps réel et partage ces données avec le département de la santé (DH).
  • Avertissements météorologiques normalisés sur les vagues de chaleur: ces niveaux d’alerte informent le système de veille santé-santé (cf. ci-dessus). Les avertissements sont codés en couleur pour indiquer la région touchée.
  • Réponse coordonnée et multi-agences grâce à l’inclusion des forums locaux sur la résilience du Royaume-Uni (LRF; il s’agit de partenariats institutionnalisés d’intervention des services publics locaux — y compris les services d’urgence, les autorités locales, le Service national de santé (NHS), l’Agence pour l’environnement et d’autres.
    • Information et formation du public et des professionnels de la santé: le plan de canicule et ses documents d’accompagnement comprennent des conseils concis et facilement compréhensibles pour des mesures de prévention individuelles — y compris l’aide communautaire entre pairs. L’un des principaux outils sont les «tableaux d’action», qui sont clairement définis et compréhensibles d’une page pour quatre publics ciblés différents (institutions nationales aux citoyens locaux) permettant d’informer rapidement sur les risques et les contre-mesures pour chaque niveau d’alerte. La couverture publique est accrue grâce à la diffusion via les médias sociaux (Facebook, Twitter).
  • Évaluation del’égalité: un accent particulier a été mis sur la sauvegarde de l’égalité lors de la prévention et de l’aide, c’est-à-dire le dépistage des groupes susceptibles de présenter un risque particulier pour des raisons socio-économiques.

Le plan de canicule pour l’Angleterre offre des solutions pour faire face à la variabilité climatique actuelle et aux événements extrêmes, qui sont également très pertinents pour mieux s’adapter aux changements climatiques futurs. Dans cette perspective, le plan propose un certain nombre d’options supplémentaires d’adaptation liées à la santé, notamment: des espaces verts pour les environnements frais, l’isolation thermique des maisons et le refroidissement des installations de santé.

Pertinence

Cas développé, mis en œuvre et partiellement financé en tant que mesure d'adaptation au changement climatique.

Détails supplémentaires

Participation des parties prenantes

La participation des parties prenantes définit les révisions annuelles du plan de canicule grâce à l’apport d’expertise des groupes et niveaux de parties prenantes concernés: ceux-ci vont des institutions gouvernementales nationales aux unités de soins de santé régionales ou locales. De même, le plan relatif aux vagues de chaleur est complété par différents rapports spéciaux destinés à des groupes de parties prenantes particuliers: (I) les professionnels de la santé et des services sociaux, ii) les gestionnaires et le personnel d’origine, iii) les enseignants et le personnel de supervision, et iv) les citoyens. Les résultats d’une analyse spécifique de l’égalité sont également accessibles au public.

Facteurs de réussite et facteurs limitants

En ce qui concerne la mise en œuvre du plan, les facteurs de succès suivants peuvent être mentionnés:

  • Le plan sur les vagues de chaleur examine et éclaire d’autres cadres et stratégies pertinents, tels que le Cadre de résultats en santé publique (CRSP), les affectations stratégiques conjointes (SCNJ) et les stratégies conjointes en matière de santé et de bien-être. Cela permet d’aligner les mesures d’adaptation sur les stratégies techniquement liées et d’améliorer les performances grâce à des synergies (échange de savoir-faire et d’éléments probants, assurer la convergence des mesures, etc.)
  • Le plan soutient et s’appuie à la fois sur les agents locaux et régionaux, notamment sur la FRR mais aussi sur les partenariats locaux pour la résilience en matière de santé, les directeurs de la santé publique en tant que responsables locaux de l’agenda, ou encore les conseils locaux de santé et de bien-être. Cela garantit une réponse et une coopération rapides et adéquates au niveau local entre les intervenants de forces administratives distinctes.
  • Le plan est mis à jour sur une base annuelle (et doté de matériel de diffusion supplémentaire) comme l’exigent les nouveaux développements (voir, par exemple, mise à jour de 2016; cela n’a pas apporté de modifications à la version 2015 qui est donc encore valide). Cela protège contre les systèmes de réponse obsolètes ou insuffisants, car les preuves et le savoir-faire évoluent continuellement au cours de la mise en œuvre.
Coûts et bénéfices

L’adaptation au réchauffement futur, y compris la température de pointe prolongée, bénéficie fortement de la fourniture de chaînes de prévision et d’alerte. Ceux-ci fournissent des informations spécifiques aux intervenants locaux multi-agences qui peuvent alors prévenir ou au moins minimiser les coûts (notamment en ce qui concerne le personnel et les établissements de soins de santé) autrement encourus par manque d’informations ou de préparation. Il convient de noter que les forums locaux sur la résilience — bien qu’ils soient mis en œuvre indépendamment du plan de canicule — promettent également un concept très utile pour la mise en œuvre de l’adaptation intersectorielle et de la réduction des risques de catastrophe.

Les principales responsabilités en matière de soins de santé (et autorité) — comme pendant les vagues de chaleur — sont stipulées dans la loi de 2012 sur la santé et les soins sociaux du Parlement britannique. Le LRF, qui fait partie intégrante du plan des vagues de chaleur, est ce qu’on appelle les intervenants de catégorie 1 (ou «noyau») du système britannique de planification et d’intervention d’urgence, prévu par la loi de 2004 sur les éventualités civiles du parlement.

Temps de mise en œuvre

Le plan a été publié pour la première fois le 13 mai 2014. Mises à jour du plan et/ou des suppléments: 21 août 2014, 22 mai 2015, 25 mai 2016 (cette dernière version n’introduit pas de modifications; ainsi, 2015 on est la version encore valide). Le plan est en vigueur depuis mai 2014.

Durée de vie

À long terme, avec des révisions annuelles prévues.

Informations de référence

Contacter

Santé publique Angleterre
Wellington House
133-155 Waterloo Road
London SE1 8UG Royaume-
Uni

Référence
Public Health England, National Health Services England, Local Government Association, MetOffice (2015): “Heatwave plan for England. Protecting health and reducing harm from severe heat and heatwaves”, and supplemental materials to the heatwave plan for England.

Publié dans Climate-ADAPT Nov 22 2022   -   Dernière modification dans Climate-ADAPT Apr 04 2024


Veuillez nous contacter pour toute autre enquête sur cette étude de cas ou pour partager une nouvelle étude de cas (email climat.adapt@eea.europa.eu a >)

Actions sur le document