Accueil Base de données Options d’adaptation Campagnes de sensibilisation au changement de comportement

Exclusion of liability

This translation is generated by eTranslation, a machine translation tool provided by the European Commission.

Website experience degraded
We are currently facing a technical issue with the website which affects the display of data. The full functionality will be restored as soon as possible. We appreciate your understanding. If you have any questions or issues, please contact EEA Helpdesk (helpdesk@eea.europa.eu).
Adaptation option

Campagnes de sensibilisation au changement de comportement

Cette mesure englobe des actions qui favorisent la prise de conscience des conditions modifiées dans le contexte du changement climatique et de l’adaptation. Cependant, toutes les parties prenantes ne sont pas conscientes et informées de leur vulnérabilité et des mesures qu’elles peuvent prendre pour s’adapter de manière proactive au changement climatique. La sensibilisation est donc un élément important du processus d’adaptation pour gérer les impacts du changement climatique, renforcer la capacité d’adaptation et réduire la vulnérabilité globale.

La sensibilisation du public est importante pour accroître l’enthousiasme et le soutien, stimuler l’automobilisation et l’action, et mobiliser les connaissances et les ressources locales. La sensibilisation politique est importante, car les décideurs et les responsables politiques sont des acteurs clés du processus d’adaptation. La sensibilisation nécessite des stratégies de communication efficace pour atteindre le résultat souhaité. La combinaison de ces stratégies de communication pour un public ciblé pour une période donnée peut être décrite dans l’ensemble comme une «campagne de sensibilisation». L’objectif des campagnes de sensibilisation diffère le plus souvent d’un contexte à l’autre, mais comprend généralement une préoccupation accrue, l’information du public ciblé, la création d’une image positive et des tentatives de changement de comportement.

Bien que la sensibilisation soit souvent considérée comme importante aux premières étapes du processus d’adaptation, la recherche montre que les niveaux de sensibilisation fluctuent dans le temps sous l’influence de variables externes. Par exemple, le film Al Gore ‘An Inconvenient Truth’ (2006) et le Prix Nobel de la Paix du GIEC ont un effet positif sur la sensibilisation du public tandis que les hivers froids 2011/2010 en Europe, les erreurs mineures du GIEC et les courriels du CRU (Climate Research Unit) ont eu une influence négative sur l’acceptation par le public du changement climatique et le scepticisme accru du public. Par conséquent, la sensibilisation n’est pas seulement importante aux premières étapes du processus, mais elle fait partie intégrante tout au long du processus pour maintenir et accroître le niveau général de sensibilisation.

Les campagnes de sensibilisation peuvent s’adresser à des groupes de personnes dans une région touchée par une menace climatique particulière, à des groupes de parties prenantes, au grand public, etc. L’objectif ultime de ces campagnes est de parvenir à des changements de comportement durables à long terme. La sensibilisation porte sur les connaissances des individus et des organisations. Il vise à faire en sorte que tous les organismes régionaux et sous-régionaux concernés comprennent les impacts de certains impacts climatiques et prennent des mesures pour y répondre. Cependant, ils peuvent également se concentrer sur un certain impact qui est considéré comme le plus formidable, par exemple les Pays-Bas «Vivre avec l’eau». Ces campagnes sont généralement considérées comme efficaces si plusieurs moyens de communication sont utilisés: diffusion de documents imprimés; organisation de réunions publiques et de formation; consultation professionnelle; la communication et l’information par le biais des médias sociaux et de masse; utilisation de réseaux informels pour la diffusion de l’information. Il peut être combiné avec la création d’équipes d’autoprotection communautaires qui favorisent l’autonomie des résidents et des entreprises afin de minimiser les risques pour la sécurité personnelle et les dommages matériels, par exemple lors d’une inondation.

Il existe diverses formes de médias par lesquels le message peut être communiqué, par exemple par la télévision, l’internet et les journaux. En outre, plusieurs outils ont été mis au point pour sensibiliser davantage les décideurs (voir par exemple les outils en ligne sur le site web UKCIP) et la sensibilisation du public (voir, par exemple, les jeux de société «Keep it Cool», «Ludo» et «Clim-ATIC»).

Les grandes campagnes de sensibilisation au changement climatique sont souvent un mélange de mesures d’atténuation, d’efficacité énergétique et de durabilité plutôt que de mesures d’adaptation. Par exemple, la campagne You Control Climate Change (2006) de la Commission européenne vise à informer les individus sur le changement climatique, à initier des dialogues proactifs et à (petits) changements de comportement sans affecter la vie quotidienne des individus en leur donnant un sentiment d’autonomisation et de responsabilité personnelle. Les publics ciblés sont en particulier les personnes qui sont «parfois actives» dans les questions environnementales (42 % des citoyens de l’UE). La stratégie de la Commission a été de s’attaquer au scepticisme de ce groupe ciblé en réduisant le scepticisme là-bas et de les convaincre que des actions individuelles valent la peine et peuvent conduire à de grandes contributions à la réduction du changement climatique. Pour atteindre cet objectif, l’UE a fortement investi dans des outils tels que la publicité, les sites web, les expositions, les relations avec les médias, les événements et les programmes scolaires, tant au niveau européen qu’au niveau national. En outre, l’UE a financé des campagnes nationales de sensibilisation dans ses États membres. En 2008, l’UE a consacré des efforts supplémentaires à la Hongrie, à la Pologne, à la République tchèque, à la Roumanie et à la Bulgarie, où les campagnes nationales de sensibilisation n’ont pas encore été mises en œuvre.

Détails supplémentaires
Informations de référence

Détails d'adaptation

Catégories du GIEC

Social: comportemental, Social: Options éducatives

Participation des parties prenantes

L’adaptation au changement climatique nécessite les efforts conjoints des individus, des entreprises, des industries, des gouvernements et d’autres acteurs confrontés aux impacts du changement climatique. Les campagnes de sensibilisation sont souvent plus efficaces si les parties prenantes ou les ONG environnementales concernées participent à l’élaboration et au rôle de la stratégie. Ils connaissent souvent «leurs» clients mieux et la meilleure façon de communiquer avec eux. Leur inclusion augmente souvent la crédibilité de la campagne et offre une option d’effet de levier.

Facteurs de réussite et facteurs limitants

En général, les ménages ne sont souvent pas conscients des impacts du changement climatique et des possibilités d’adaptation. D’autres coûts inconnus des mesures et l’efficacité inconnue des mesures représentent un obstacle à l’adaptation. La campagne de sensibilisation peut surmonter ces problèmes. Les points clés du succès sont les suivants:

  • les priorités pour fixer le public cible doivent être évaluées en comprenant qui est le plus vulnérable et qui est le plus susceptible de gagner;
  • des messages clairs pour attirer l’attention de la cible;
  • les messages devraient être une justification convaincante de la motivation personnelle;
  • les messages doivent être communiqués dans la langue que le public comprend;
  • les messages devraient se concentrer sur ce qui peut être gagné ou ce qui pourrait être perdu si l’adaptation n’a pas lieu;
  • les messages devraient être très précis sur ce que cette personne peut faire pour réduire ce risque spécifique;
  • les messages devraient conserver l’appropriation et l’obligation de rendre des comptes à tous les niveaux;
  • la stratégie de communication devrait être adaptée au public ciblé (par exemple, les jeunes via l’internet);
  • le modèle de campagne et les modalités de communication doivent être sélectionnés avec soin pour garder le message frais et intéressant.

Coûts et bénéfices

La sensibilisation est une tâche complexe avec des résultats difficiles à prévoir. Bien qu’il soit très difficile de mesurer l’efficacité des campagnes de sensibilisation, étant donné qu’il existe peu d’indicateurs de résultats, des enquêtes qualitatives et quantitatives fréquemment conduites peuvent fournir des informations précieuses. Une enquête menée en 2011 auprès de 12 pays de l’UE a montré qu’en moyenne 49 % des personnes interrogées se sentaient informées des causes du changement climatique (n=13091), soit 6 % de moins que la même enquête réalisée en 2009, sous l’effet d’une augmentation du nombre de personnes qui prétendaient ne pas du tout se sentir informées (de 9 % à 15 %). Moins de la moitié des répondants (46 %) se sentaient informés des moyens de faire face au changement climatique (y compris l’adaptation), soit 5 % de moins que la même enquête en 2009. Le rapport conclut qu’«en général, on peut observer une diminution du niveau de prise de conscience auto-perçue du changement climatique parmi
les 12 États membres interrogés».

Les options d’auto-assistance aident à établir des communautés résilientes. Les dirigeants régionaux et locaux sont généralement plus crédibles que les équivalents nationaux. L’option peut être efficace, entraînant une réduction des dommages matériels à des coûts d’investissement relativement faibles.

En 2013, la stratégie d’adaptation de l’UE a été adoptée. La sensibilisation et l’intégration de l’adaptation sont considérées comme des éléments importants de cette stratégie.

Temps de mise en œuvre

1-5 ans

Durée de vie

Informations de référence

Références:
Projet de la DG ENV ClimWatAdapt abd FP6 Projet ADAM Mitigation and Adaptation strategies.

Publié dans Climate-ADAPT Nov 22 2022   -   Dernière modification dans Climate-ADAPT Aug 17 2023

Actions sur le document