Accueil Base de données Études de cas Mise en œuvre du plan autrichien de protection de la chaleur

Exclusion of liability

This translation is generated by eTranslation, a machine translation tool provided by the European Commission.

Website experience degraded
The European Climate and Health Observatory is undergoing reconstruction until June 2024 to improve its performance. We apologise for any possible disturbance to the content and functionality of the platform.
Études de cas

Mise en œuvre du plan autrichien de protection de la chaleur

Mise en œuvre du plan autrichien de protection de la chaleur

La preuve que l’augmentation des températures entraîne une augmentation de la mortalité et de la morbidité est bien documentée, la vulnérabilité de la population étant spécifique à l’emplacement. En particulier, la vague de chaleur de 2003 en Europe a sensibilisé l’Autriche aux effets négatifs du stress thermique sur la santé humaine. L’augmentation de l’incidence des vagues de chaleur entraîne une augmentation du stress thermique, en particulier dans les zones urbaines; L’intensification de l’effet chaleur-île est à prévoir. À la suite de la vague de chaleur de 2003, différentes provinces autrichiennes comme la Styrie (2011) et la Carinthie (2013) ont élaboré des plans de protection contre la chaleur, sur la base des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, qui recommandaient d’élaborer des stratégies, des plans et des ensembles de mesures afin de protéger les citoyens du stress thermique.

Ces plans constituent une base d’information pour les services de santé publique. Sur la base de l’expérience des deux provinces, un plan autrichien de protection contre la chaleur, dirigé par le ministère de la santé et des affaires féminines, avec la participation de plusieurs acteurs concernés aux niveaux national et provincial, a été élaboré et mis en œuvre en 2017. Le plan établit le lien entre le changement climatique et la santé, ainsi que les informations météorologiques de base pour les avertissements thermiques, qui sont fournies par le Service national des compteurs (ZAMG). Les informations et les avertissements sont adressés au citoyen via un réseau solide d’institutions et d’acteurs dans le domaine de la santé.

Description de l'étude de cas

Défis

Les vagues de chaleur se produisent à intervalles récurrents en Autriche. En raison du changement climatique, des vagues de chaleur plus longues et plus fréquentes sont à prévoir. Les vagues de chaleur sont définies par des températures persistantes de jour et de nuit qui dépassent certaines limites, affectant négativement la santé des individus et des groupes à risque.

De nouvelles températures record dans les régions basses de l’Autriche ont été mesurées au cours des dernières décennies. Il y a une augmentation des températures minimales nocturnes de plus de 20 °C, en particulier pendant les périodes de chaleur. Cela entraîne une augmentation de la charge thermophysique pendant les journées chaudes et pendant les vagues de chaleur, ainsi qu’une augmentation du taux de mortalité pendant les vagues de chaleur, en particulier pour les groupes à haut risque (par exemple, les personnes âgées, les enfants et les personnes souffrant de maladies chroniques). Il est également possible d’altérer les performances pendant les journées chaudes et pendant les vagues de chaleur.

Objectifs

L’objectif principal du plan autrichien de protection contre la chaleur est de réduire le stress thermique et de prévenir d’autres effets négatifs sur la santé liés au changement climatique dans les zones particulièrement sujettes à la chaleur (par exemple, les zones urbaines touchées par l’effet de l’île de chaleur). Outre le changement climatique, il faut s’attendre à de vastes changements démographiques dans la société autrichienne. Les changements dans la taille de la population, la répartition par âge, le nombre de ménages d’une seule personne ou d’autres caractéristiques démographiques ont des répercussions sur la gestion de l’environnement, mais aussi sur des besoins spécifiques (par exemple, la sensibilité à la chaleur augmente avec l’âge). Le plan sert à accroître la sensibilisation aux problèmes de santé causés par les vagues de chaleur prolongées. Des conseils pratiques et un guide à l’intention des autorités et des institutions devraient contribuer à prévenir les maladies causées par la chaleur et les pertes mortelles.

Une attention particulière est accordée aux personnes souffrant de maladies chroniques, aux personnes en mauvais état de santé, aux enfants, aux personnes âgées et aux personnes vivant dans des zones de plus en plus sujettes aux vagues de chaleur. Ce plan définit les rôles et les fonctions des institutions gouvernementales au niveau national et régional (Bundesland). Bien qu’il soit coordonné au niveau central par le Ministère de la santé et des affaires féminines, il dispose d’une structure opérationnelle décentralisée.

Solutions

Les principaux éléments et actions prévus par le plan sont les suivants:

  • Définition des rôles et des responsabilités de chaque autorité impliquée dans l’opération du plan. Dans le secteur de la santé, les rôles et les responsabilités impliquent les niveaux national et régional. Le Ministère de la santé et des affaires féminines informe sur l’avertissement de chaleur sur sa page Web et fournit et promeut des mesures de précaution pour les citoyens. Les provinces fournissent le plus tôt possible des informations spécifiques à différentes cibles (p. ex. maisons pour personnes âgées, maisons de soins infirmiers, hôpitaux, jardins d’enfants).
  • Des alertes quotidiennes au grand public sont fournies par le Service national des compteurs (ZAMG) concernant l’état de danger lié aux températures extrêmes et aux vagues de chaleur. Quatre niveaux d’alerte possibles sont pris en compte: (I) vert, indiquant les températures normales pour cette période de l’année; (II) Jaune, indiquant que les températures sont plus élevées et qu’il est possible d’avoir des effets nocifs sur la santé dans la population la plus sensible; III) Orange, indiquant que les températures sont élevées et qu’elle est susceptible d’avoir des effets nocifs sur la santé de la population sensible; (VI) Rouge, indiquant des températures extrêmement élevées susceptibles d’entraîner des effets nocifs importants sur la santé.
  • Pour chaque niveau d’alerte, des mesures de protection spécifiques sont établies afin de réduire les éventuelles incidences néfastes sur la santé; par exemple, lors d’un niveau d’alerte orange et rouge, les mesures suivantes peuvent être activées: a) Informer la population générale, les établissements de santé, les services sociaux et les médias concernés du niveau d’alerte et recommander quelles mesures de protection (c’est-à-dire boire de l’eau) peuvent être appliquées pour réduire le stress thermique; du matériel d’information est fourni par le Ministère de la santé et des affaires féminines et les régions, ainsi que dans les établissements concernés (par exemple, les foyers pour personnes âgées, les maisons de soins infirmiers, les hôpitaux, les jardins d’enfants); B) Améliorer les canaux de communication à un stade précoce (délai de livraison suffisant) entre le secteur de la santé et d ' autres secteurs; c) Coordonner avec les services d’intervention d’urgence (par exemple, les services d’urgence, les soins de santé mobiles, l’association médicale) afin de promouvoir des mesures de précaution à temps; (d) Coordonner avec les pharmacies pour informer les clients des problèmes possibles liés au stress thermique et aux produits pharmaceutiques.
  • Une attention particulière est accordée aux groupes de population vulnérables. Une hotline thermique est disponible à l’Office fédéral de la sécurité alimentaire (AGES) pour le grand public en cas de vagues de chaleur plus longues.
  • Surveillance de la mortalité et de la morbidité associées aux périodes de stress thermique.
  • Faire rapport au ministre de la Santé et au grand public sur les activités développées au cours de l’année.
Pertinence

Cas principalement développé et mis en œuvre en raison d’autres objectifs politiques, mais avec une prise en compte significative des aspects d’adaptation au changement climatique

Détails supplémentaires

Participation des parties prenantes

Les institutions gouvernementales aux niveaux national et régional ont participé à l’élaboration du plan et ont travaillé ensemble en assumant différents rôles au cours des différentes étapes de l’opération du plan. Les autres acteurs concernés sont les professionnels de la santé, les hôpitaux et d’autres agents d’urgence.

Les communications concernant les niveaux d’alerte et les mesures correspondantes de réduction des risques sont adressées aux médias par le Service national du Met (ZAMG). Des documents imprimés sur la façon de réduire les risques sont largement disponibles dans les cliniques et dans d’autres endroits ciblant des groupes vulnérables tels que les maisons des personnes âgées. Des informations sont également disponibles en ligne sur le site Web du Ministère de la santé et des affaires féminines ainsi que sur le site Web des autorités sanitaires régionales.

Facteurs de réussite et facteurs limitants

Le système national d’alerte commence à être mieux connu au niveau national, et les expériences antérieures de deux régions (la Styrie et la Carinthie) ont servi de base pour son développement en Autriche.

Dans le cas des provinces de Styrie et de Carinthie, un courriel ciblé avec un pronostic détaillé, des conseils et des liens pour plus d’informations est envoyé à tous les acteurs concernés. Les détails sont présentés dans les plans respectifs. Par exemple, en Styrie, les autorités sanitaires provinciales ont créé un bassin de données pour que toutes les organisations concernées soient informées. Ce pool de données est échangé avec le ZAMG et utilisé comme liste de distribution pour les avertissements thermiques. Au début de la saison chaude, toutes les organisations concernées en Styrie reçoivent des informations générales pour le plan de protection contre la chaleur. Dès que possible, après l’activation d’un niveau d’alerte, un courriel contenant des prévisions régionales, y compris des fiches d’information et des informations pertinentes supplémentaires, est envoyé.

Dans la province de Vienne, un service d’alerte thermique préventive, en coopération avec ZAMG, met en garde tous les acteurs concernés dans ce domaine et fournit des conseils et des suggestions de mesures (guide thermique de Vienne) au grand public. Le service d’alerte thermique a été développé après la vague de chaleur de 2003 avec différents acteurs de la ville de Vienne, de la ZAMG ainsi que de l’Université médicale et de la Caisse régionale d’assurance maladie de Vienne. Depuis 2010, un service préventif d’avertissement thermique est en place pour les citoyens de Vienne qui avertissent qu’un niveau de chaleur est dépassé pendant au moins trois jours d’affilée. L’information est diffusée au citoyen via une page web de la ville de Vienne et des médias provinciaux.

Il sera difficile d’évaluer la manière dont le système national d’alerte réduira les effets nocifs sur la santé, et il n’y a actuellement aucune information disponible, outre le nombre quantitatif de clics sur les avertissements de chaleur au Service national des compteurs (ZAMG). La collaboration dans l’élaboration du plan entre les niveaux national et régional ainsi que les acteurs du secteur de la santé permettra de réaliser des évaluations réalistes des risques fondées sur des informations d’alerte précoce et d’assurer ainsi une réponse plus rapide au sein du système de santé.

Un autre problème de succès important est l’introduction de différentes valeurs de coupure de température utilisées pour déclencher des altérations dans chaque région. Cependant, il s’agit d’une partie du plan qui sera décidé entre les provinces et le Service national des compteurs (ZAMG) qui peut bénéficier d’informations plus précises.

Coûts et bénéfices

Le plan est entièrement financé par le Ministère de la santé et des affaires féminines. Le personnel travaillant sur ce plan travaille également dans d’autres domaines de la prévention, ce qui rend très difficile l’estimation des coûts et des ressources associés au plan.

Par définition, les avantages de ce plan sont la prévention des effets nocifs sur la santé. La mesure de ces avantages est difficile et n’a pas encore été analysée ou calculée, mais comme le plan est en vigueur pour la première fois en 2017, les impacts seront surveillés et évalués dans les années à venir.

Le Plan de protection contre la chaleur est un plan national élaboré, financé et mis en œuvre par le Ministère de la santé et des affaires féminines et tous les acteurs concernés dans le domaine de la santé et de l’alerte rapide aux niveaux national et régional.

Temps de mise en œuvre

À la suite de l’expérience de la vague de chaleur depuis 2003, le plan autrichien de protection thermique a été mis en place en 2017 et sera opérationnel chaque année.

Durée de vie

Les actions prévues par le plan devraient se poursuivre à long terme. Une révision du plan est prévue après que les premières expériences auront été acquises au cours des prochaines périodes estivales.

Informations de référence

Contacter

Sonja Spiegel
Deputy Head of Unit III/5
Ministry of Health and Woman´s Affairs
E-mail: sonja.spiegel@bmgf.gv.at

Référence
Ministry of Health and Woman´s Affairs

Publié dans Climate-ADAPT Nov 22 2022   -   Dernière modification dans Climate-ADAPT Apr 04 2024


Veuillez nous contacter pour toute autre enquête sur cette étude de cas ou pour partager une nouvelle étude de cas (email climat.adapt@eea.europa.eu a >)

Actions sur le document