Exclusion of liability

This translation is generated by eTranslation, a machine translation tool provided by the European Commission.

Website experience degraded
We are currently facing a technical issue with the website which affects the display of data. The full functionality will be restored as soon as possible. We appreciate your understanding. If you have any questions or issues, please contact EEA Helpdesk (helpdesk@eea.europa.eu).

Profils de pays

Belgique

 

 

 

Les sources utilisées pour compiler les informations sur la santé et l’adaptation pour les profils de pays varient d’un pays à l’autre. Pour les États membres de l’UE, les informations sont fondées sur leurs rapports officiels sur l’adaptation: Rapports 2021 sur l’adaptation au titre du règlement sur la gouvernance de l’union de l’énergie et de l’action pour le climat (voir les rapports de l’UE sur l’adaptation, les profils de pays de l’ADAPT en matière de climat) etles rapports 2019 sur l’adaptation au titre du règlement de l’UE sur le mécanisme de surveillance des gaz à effet de serre. Ces deux mécanismes d’établissement de rapports sont désignés ici sous le nom de «rapports officiels de l’UE sur l’adaptation». Note: Les informations pertinentes ont été reproduites à partir du rapport officiel de l’UE sur l’adaptation (présenté jusqu’au 21 juillet 2021), sans autre précision sur le contenu du texte. Certaines informations, valides au moment de la déclaration, pourraient ne plus être valables aujourd’hui. Tous les ajouts nécessaires au texte sont clairement mis en évidence.

En outre, les informations recueillies dans l’analyse de l’AEE sur le changement climatique et la santé: L’examen des politiques nationales en Europe (2021), les fiches par pays du tableau de bord de la préparation à l’adaptation (2018) et l’étude de l’ OMS sur les politiques de santé publique et d’adaptation au changement climatique dans l’Union européenne (2018) sont présentés. Note: Certaines informations, valables au moment de la publication, peuvent ne plus être valables aujourd’hui. Tous les ajouts nécessaires au texte sont clairement mis en évidence.

Les sources d’information pour les pays non membres de l’UE de l’EEE sont plus limitées.

Informations tirées du rapport de l’AEE. Changement climatique et santé: vue d’ensemble des politiques nationales en Europe (2022)

Les politiques nationales d’adaptation au changement climatique et les stratégies nationales de santé ont été analysées afin d’identifier la couverture des impacts climatiques sur la santé (physique, mental et social) et les types d’interventions les concernant. Le rapport fournit une vue d’ensemble européenne, tandis que la couverture géographique de divers aspects des politiques nationales à travers l’Europe peut être visualisée à l’aide de la visionneuse de cartes. Les résultats pour la Belgique sont résumés ici.

Documents de politique générale examinés:

Plan national d’adaptation belge (2017-2020)

Changement climatique et santé — Mise en place d’un suivi des effets potentiels du changement climatique sur la santé humaine et sur la santé des animaux en Belgique (2009) 

Aspects abordés dans le document d’orientation révisé:

Informations provenant des rapports officiels de l’UE sur l’adaptation. Rapports GovReg (2021), rapports RMR (2019)

La santé est considérée comme un secteur prioritaire dans le Plan national d’adaptation belge (PAN, 2017-2020 [éditeurs]). Beaucoup d’actions décrites dans le PAN sont transversales. Outre ces actions, il existe trois actions spécifiques à la santé:

  • Mesure 8 du PAN: «Examen des incidences du changement climatique et des besoins d’adaptation dans le cadre du futur plan d’action national pour la santé environnementale (NEHAP)»

Une organisation a été chargée de réaliser l’étude de l’ impact du changement climatique sur le système de santé en Belgique. Cela constituera la base des mesures d’adaptation possibles qui peuvent être prises pour renforcer la résilience du système de santé et éviter les effets en cascade. L’étude a eu lieu début 2021 (janvier-juin).

  • Mesure 9 du PAN: «Faire prendre conscience aux spécialistes dans le domaine des soins de santé des effets du changement climatique (Santé)»

Le prix a été décerné en 2018. Les modules ont été livrés, et la thèse et le lancement des phases de test ont été terminés.

  • Mesure 11 du PAN: «Coordination des mesures de planification et de gestion préventives en cas d’urgence liée au changement climatique»

Le Centre de crise met en place une nouvelle structure pour professionnaliser l’analyse des risques en tenant compte du changement climatique sur les différentes catégories de risques (risques artificiels, naturels, technologiques et sanitaires). Par la suite, une méthodologie sera élaborée pour mettre l’accent sur la réponse aux risques prioritaires, tant en termes de recommandations de mesures préventives que de préparation aux situations d’urgence. La santé fait partie des secteurs abordés dans les plans d’adaptation aux niveaux national et régional (Bruxelles, Flandre et Wallonie).

Un rapport d’indicateurs et un site Web régulièrement mis à jour comprennent une communication sur la santé.

La coopération transfrontière avec les Pays-Bas et le Luxembourg se poursuit sur une base ad hoc par l’intermédiaire du secrétariat Benelux, y compris un atelier thématique et des exercices de table sur l’adaptation et la santé.

Informations provenant du tableau de bord de la préparation à l’adaptation. Fiches pays (2018)

Le principal instrument de mise en œuvre en Wallonie est le «plan air-énergie 2016-2022», adopté le 21 avril 2016, comprenant des actions d’adaptation détaillées pour des secteurs, y compris le secteur de la santé, pour faire face aux impacts et aux vulnérabilités du changement climatique.

Des preuves d’intégration dans les secteurs sont présentées dans le 7e rapport de communication nationale dans de nombreux secteurs, y compris la santé.

Informations provenant de la publication de l’OMS. Politiques de santé publique et d’adaptation au changement climatique dans l’Union européenne (2018)

Les changements climatiques et la santé sont examinés en tant que point de l’ordre du jour du plan d’action national en matière d’environnement et de santé, organisé par la cellule nationale Environnement-Santé — une institution qui coordonne et informe tous les niveaux des politiques en matière d’environnement et/ou de santé dans le pays. Il s’agit d’un groupe de travail de la Conférence interministérielle conjointe sur l’environnement et la santé, au sein de laquelle les différentes administrations belges de la santé et de l’environnement sont représentées, et qui est le point focal pour le processus européen de l’environnement et de la santé en Belgique.

La Belgique n’a pas effectué d’évaluation nationale mais a mené des études au niveau régional (Bruxelles, Flandre et Wallonie) et au niveau fédéral. Ces études préliminaires ont porté sur plusieurs secteurs, dont la santé, et ont constitué la première étape vers l’élaboration de plans d’adaptation régionaux et fédéraux.

Les défis liés au changement climatique sont pris en compte dans la dernière version des procédures et politiques de santé publique en Belgique. C’est également le cas pour la dernière version du plan national d’action sur l’ozone et la chaleur.

Les plans et les politiques de santé tiennent toujours compte des populations vulnérables; ces groupes sont généralement identifiés par le Conseil supérieur de la santé belge. Les phénomènes climatiques extrêmes, tels que les jours tropicaux, présentent un risque de surchauffe, de coup de chaleur, de déshydratation et de complications pour la santé, en particulier pour les personnes âgées et les enfants en bas âge. Dans ces situations, les gens sont informés des risques à la radio et à la télévision.

Un nouveau groupe de travail sur les moustiques exotiques et d’autres vecteurs a été créé, ainsi que des mesures visant à renforcer la surveillance des vecteurs. En 2016, le groupe de travail a élaboré un plan de surveillance active des moustiques exotiques.

Études de cas de l’OMS à partir de la publication. Politiques de santé publique et d’adaptation au changement climatique dans l’Union européenne (2018)

Groupe de travail sur l’ozone et la chaleur

Le Groupe de travail sur l’ozone et la chaleur est un groupe de travail permanent qui coordonne l’action de toutes les administrations gouvernementales (fédérales, régionales et communautaires) participant au plan d’action national sur l’ozone et la chaleur. Créé en 2003, il est également un sous-groupe de travail de la cellule nationale Environnement-Santé. Les parties concernées comprennent à la fois les acteurs de l’environnement (en tenant compte des effets négatifs sur la santé des polluants atmosphériques tels que l’ozone et les oxydes d’azote) et les acteurs de la santé (travaillant à la prévention des effets négatifs des hautes températures et des polluants atmosphériques liés). Les membres ont uni leurs forces et leurs budgets dans la mise en place de projets visant à modéliser les effets sur la santé des hautes températures et des polluants atmosphériques. Les travaux du Groupe ont conduit à une approche plus coordonnée des hautes températures et des concentrations élevées d’ozone en Belgique: toutes les régions et communautés utilisent la même approche et les mêmes seuils pour annoncer le début de la phase d’alerte.

Surveillance des moustiques exotiques

Suite à la découverte de moustiques exotiques sur différents sites du pays, les ministres belges de l’environnement et de la santé publique ont mis en place un groupe de travail national sur les moustiques exotiques et autres vecteurs, visant à contrôler les vecteurs et les maladies qu’ils pourraient transmettre, en tenant compte des compétences et des responsabilités des ministères et en fusionnant les ressources matérielles et humaines. En outre, les représentants du groupe visent à identifier tous les acteurs gouvernementaux impliqués dans ce domaine dans le pays et à clarifier les processus et les procédures. Le premier projet d’action majeure et triennal initié par le groupe de travail en 2016 a été le projet de surveillance des moustiques exotiques en Belgique. Un mécanisme national devrait être créé d’ici la fin du projet.

Ressources dans le catalogue de l’Observatoire sur la Belgique